Voir aussi les autres articles...Les pièces jointes donneront de plus amples détails.

Un peu d’histoire.


L‘église actuelle de Miramont a remplacé, en 1860, au coeur de la vieille bastide du moyen âge, une petite église romane au curieux clocher à bulbe, qui se dressait fièrement face au moulin à vent de Toubens. Elle a du être restaurée entièrement il y a quelques années à la suite du danger d’effondrement de ses principales voûtes. Inaugurée en 1962, la nouvelle église est maintenant ceinturée par un jardin public qui la met en valeur. Ce jardin a également accueilli le monument aux morts de la commune.
N‘ayant aucun style particulier à sauvegarder dans cette église, les architectes ont décidé d’ouvrir, pour l’éclairer, de grandes baies rectangulaires de 5,50 m de hauteur. Bien vite, il est apparu que la lumière ainsi répandue à profusion était trop «crue», ne faisant qu ‘accentuer la nuditée de l’édifice. Aussi chacun souhaitait que des vitraux viennent l’embellir, afin de la rendre plus accueillante et plus humaine.
Au début de l’automne 1967, la municipalité de Miramont venait de recevoir, avec quelques années de retard, le reste d’une subvention qui lui avait été attribuée au moment de la rénovation de l’église. D’un commun accord, il fut décidé que cet argent servirait à doter l’édifice des vitraux qui lui manquaient. Le père Louis Franchéo, qui venait de s ‘initier au métier de maître-verrier en Allemagne, interessa au projet des vitraux de Miramont un artiste de Karlsruhe, Emil Wachter. C’est à lui que fut confié tout le travail de création artistique.

Un artiste des bords du Rhin.
Emil Wachter, né en 1921, est un peintre très connu dans son pays d’origine. Il a fait ses études aux Académies de Minich et de Karlsruhe. Pendant ce temps, il fit de longs séjours en France, spécialement en Flandre et en Dordogne; et son oeil d’artiste est resté imprégné de la luminosité et de l’harmonie de nos paysages. Remarquable dessinateur, il a rapporté de Palestine des «portaits bibliques» qui évoquent parfois Rembrandt. Auteur de tapisseries monumentales, E.Wachter excelle dans l’art du vitrail. Déjà plusieurs pays lui ont commandé des oeuvres importantes, depuis la Suède et la Norvège jusqu ‘en Amérique.
Les vitraux de Miramont sont la première de ses oeuvres dans notre pays. Après en avoir réalisé les maquettes chez lui, c’est sur place, baigné dans la lumière dela Guyenne, qu ‘il a voulu les mettre définitivement au point. Le Père Franchéo a mené à bien, avec une grande maîtrise, la réalisation de l’oeuvre entre le mois de février et de juin 1968.
.